Jessica Stockholder / IHÉS

Choc de blocs & chiffres au vent – 2005

Institut des Hautes Études Scientifiques, Bures-sur-Yvette, Essonne

Dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires, soutenue par la Fondation de France en partenariat avec le Conseil régional d’Ile-de-France, la Communauté d’agglomérations du Plateau de Saclay, la Fondation EDF, le Conseil général de l’Essonne, l’Association Les Amis de l’IHÉS et la Délégation régionale à la recherche technologique Ile-de-France
Médiation/production : 3CA – Mari Linnman

Impossible de trouver le fichier XML de la galerie : /wp/wp-content/photos/Stockholder/gallery.xml
Vérifiez que les fichiers de la galerie ont été créés sur la page d'administration !

English translation below

L’œuvre de Jessica Stockholder, intitulée Skolem, choc de blocs & chiffres au vent, installée dans le parc de l’Institut des Hautes Études Scientifiques, est fondée sur le Jeu des Cavaliers. Ce jeu est la formulation due au mathématicien Jean Brette d’un problème combinatoire posé pour la première fois dans les années 1950 par le mathématicien norvégien Albert Skolem. Jessica Stockholder a conçu une œuvre qui donne une forme tout à fait inédite à ce jeu, conforme à son principe mathématique, manipulable et statique à la fois, offrant un terrain pour jouer et des solutions à contempler.

De taille monumentale, 9 m sur 11 m, la sculpture est composée de huit volumes d’une hauteur variant de 0,30 m et 1,50 m placés sur un quadrillage. Elle fait appel à des matériaux divers : pierres, béton brut et coloré dans la masse, laiton, acier, bronze, et carreaux de céramique.

L’œuvre comporte deux parties. La première partie est composée de huit volumes différant par leur taille, forme, couleur et matériau. Les volumes donnent une forme aux “cavaliers” du jeu afin de figurer, selon quatre angles différents, quatre solutions parmi les 500 possibles. Repérer les relations établies entre la base de chaque élément et la numérotation donne accès à la règle du jeu.

La seconde partie est manipulable et permet de jouer. Des bandes de béton coloré traversées par des rails permettant de faire coulisser des barres d’acier de différentes longueurs. C’est en positionnant ces “cavaliers” que le public est amené à trouver des solutions résolvant le casse-tête mathématique.

Sur Jessica Stockholder, voir :

 

Galerie Nathalie Obadia à Paris : http://www.galerie-obadia.com

9
Lumps Bump and Windy Figures

Jessica Stockholder’s artwork, titled Lumps Bumps and Windy Figures and installed in 2005 in the park of the Institute for Advanced Scientific Studies (IHÉS), is based on the Knights Game. French mathematician Jean Brette created this game as the expression of a combinatorial problem introduced in the 1950s by the Norwegian mathematician Albert Skolem. Jessica Stockholder has designed a work that gives a totally new form to this game, which follows its mathematic principle, is both maneuverable and static at the same time, and offers both a space to play and solutions to contemplate.

Monumental in size (nearly 9 by 11 m / 30 by 36 feet), the sculpture is composed of eight volumes that vary in height from 0,30 to 1,50 m (1 to 5 feet), which are set on a grid. The sculpture is made of several different materials: stone, raw and pigmented concrete, brass, steel, bronze and ceramic tiles.

The work comprises two parts. The first part is composed of eight volumes that differ in size, shape, color and material. These volumes form the “knights” of the game, in order to represent, according to four different angles, four solutions among 500 possibilities. Noticing the relationships established between the base of each element and the numbering system reveals the rules of the game.

The second part is movable and allows for play. Stripes of colored concrete are crossed by rails that allow steel bars of different lengths to slide back-and-forth. By positioning these “knights,” the public is lead to find the solutions to the mathematical puzzle.