Claude Rutault

Les poissons font (de) la peinture

service Imagerie de l’Institut Gustave Roussy

Etude dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires, soutenue par la Fondation de France
Médiation : 3CA – Mari Linnman

Impossible de trouver le fichier XML de la galerie : /wp/wp-content/photos/Rutault IGR/gallery.xml
Vérifiez que les fichiers de la galerie ont été créés sur la page d'administration !

L’étude proposée par Claude Rutault concerne les espaces d’attente du service Imagerie de l’Institut Gustave Roussy (IGR) à Villejuif. Il s’agit d’une réflexion sur l’image et sur son statut. Sa proposition s’articule autour de deux peintures modernes ; une nature morte aux poissons rouges d’Henri Matisse et une colombe de Georges Braque. Ces deux peintures ont influencé une série de 9 toiles peintes par Claude Rutault pour la Biennale de Paris en 1969. En 1972, la série a été repeinte de la même couleur que le mur sur lequel elle était accrochée. Les motifs sont aujourd’hui visibles seulement par la  radiographie des toiles, réalisable par un service spécialisé du Louvre.

Claude Rutault propose de poursuivre dans le réel de la zone d’attente du service les deux thèmes de cette série de peintures, par la présence de plusieurs aquariums contenant des poissons rouges, ainsi qu’une volière de colombes située à l’extérieur, sur la terrasse.

Un rapport visuel est établi, entre les poissons rouges et une autre série de toiles peintes de la même couleur que le mur (ou le plafond) sur lequel elles sont accrochées, par l’articulation des poissons rouges qui passent devant, dessous ou encore au-dessus, telle l’image vivante de la nature morte.

Les poissons sont des plus communs, seule compte leur taille et la franchise de leur couleur, les oiseaux sont des colombes également très répandues.

L’ambition est de créer un certain nombre d’événements susceptibles de capter l’attention quelques instants.

Claude Rutault http://www.cneai.com/rutault/index.htm

-

Fishes are (doing) painting (les poissons font (de) la peinture)

The proposal related to the project of these waiting rooms, which are located in the unit of Images, in the Institute of Gustave Roussy (IGR), is a reflection on images and their status. His proposal relates to two modern paintings: a red fish still life by Henri Matisse and a dove by George Braque. These two paintings have influenced a series of nine panels painted by Claude Rutault for the Paris Biennale in 1969. In 1972, the series has been painted again with the same color of the wall, where the series was hung. The patterns are visible only through the X-ray photographs of the panel and made by a special laboratory from the Louvre Museum.

Claude Rutault invites the viewer to go inside those waiting rooms, two different themes from this series of painting. It will be composed by different aquariums that contain red fish and an aviary of doves outside, on the terrasse. A visual relationship will be established between the red fish and another series of painted panels with the same color as the wall (or the ceiling) where they will be hung. There will be a relationship between the red fish and the still life, whose images the fish will pass above, below, and through.
The fish will be pretty common, only their size and color will be important; the same rules apply to the doves.

The goal is to create a number of events that will catch our attention, during a few moments.