Yona Friedman

Musée des Graffiti – 2009

Jardin Lilolila, Paris 19e

Dans le cadre d’une commande croisée de l’action « Nouveaux commanditaires » soutenue par la Fondation de France / association 3CA, et la Commande publique du Centre national des arts plastiques / Ministère de la Culture et de la Communication.

Impossible de trouver le fichier XML de la galerie : /wp/wp-content/photos/Friedman/gallery.xml
Vérifiez que les fichiers de la galerie ont été créés sur la page d'administration !

La commande

L’association L’îlot Lilas est soucieuse d’offrir aux habitants des 19e et 20e arr. un jardin écologique ouvert sur son quartier, mais elle assume également pleinement son rôle dans la prise de conscience de la capacité des citoyens à changer collectivement leur cadre de vie.

À cette fin, elle propose que le jardin lilolila soit la première étape d’un processus qui vise à requalifier l’espace public de la rue de Belleville. De cette façon, l’association se place dans un cadre d’action qui dépasse la stricte question du jardinage écologique, pour aborder des problématiques qui ont trait au paysage urbain, de la qualité de vie et d’usage des espaces publics, à la participation habitante, etc. C’est sur cette base que des membres de l’association L’Îlot Lilas ont contacté 3CA, dès septembre 2006.
L’association souhaitait marquer le jardin d’une œuvre significative, à même de permettre aux riverains de s’approprier ce morceau d’espace public. La proposition du médiateur de confier la commande à Yona Friedman correspondait aussi à la volonté du ministère de la Culture et de la Communication et du Centre national des arts plastiques (CNAP) de réaliser une maquette de l’artiste à l’échelle un, dans le cadre de la commande publique.

Journal de la commande


L’œuvre

Le Musée des Graffiti est un musée sans murs et sans portes, permettant de participer et d’improviser en utilisant des matériaux simples et accessibles. Il s’agit d’une structure en bois sur laquelle est posée une couronne composée de grillages enroulés et froissés.

Yona Friedman invite le public le plus large à participer à la constitution des collections de ce musée en réalisant des graffiti sur des films transparents au moyen de bombes de peinture ou de feutres mis à disposition. Pour initier le processus, Yona Friedman a lui-même réalisé des graffiti sur les parois en plexiglas de l’abri de jardin.
Pour Yona Friedman, c’est une manière de créer un musée véritablement démocratique qui idéalement serait décliné dans des villes du monde entier.

Le jardin est ouvert le dimanche après-midi, sur rendez-vous et lors de manifestations qui sont communiquées sur le site :

http://lilolila19.free.fr

 

L’artiste

Né en 1923 à Budapest (Hongrie), Yona Friedman vit et travaille à Paris (France). Il a été formé en tant qu’architecte et accède à la notoriété avec son manifeste L’Architecture mobile et son idée d’une approche différente de la croissance urbaine développé dans la Ville Spatiale en 1956.