Samuel Bianchini

À Distances

Maison du Geste et de l’Image (MGI), Paris 1er

Commande en cours dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires, soutenue par la Fondation de France, en partenariat avec le Département Opto-Acousto-Électronique / IEMN-OAE- UMR CNRS (Université de Valenciennes), le laboratoire Calhiste (Université de Valenciennes), le laboratoire des sciences de la communication (Université de Valenciennes), le laboratoire Paragraphe – équipes Citu et C3U – (Université Paris 8), la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société.
Médiation/production : 3CA – Mari Linnman

Portée par l’équipe de la MGI, la commande porte sur la corrélation du geste et de l’image et ouvre une réflexion sur la visibilité de ce lieu. Installée au cœur des Halles de Paris, quartier très commerçant où les enseignes se multiplient, la MGI se présente de manière anonyme, cachée derrière des vitres sans tain.

À Distances est un projet artistique de Samuel Bianchini pour la MGI. Il s’agit d’une installation multimédia interactive dans la vitrine principale de la Maison du Geste et de l’Image, prenant la forme d’un monolithe de métal noir de deux mètres de hauteur, qui au travers un écran à leds, diffuse des images visibles depuis l’espace public particulièrement fréquentée. L’affichage de cette installation variant suivant les mouvements des passants et diffusant des portraits de dos du public interne de la MGI : de collégiens, lycéens, professeurs et artistes et même du personnel de la MGI.

Pour Samuel Bianchini et la MGI, À Distances s’inscrit dans les principes même de fonctionnement de la MGI, à la fois en local et également sur et dans le bâtiment pour le réseau d’acteurs – culturels et scolaires – avec lesquels elle travaille. Ces images nous invitent à un regard sur l’intérieur même de la Maison du geste et de l’image autant qu’à un face à face, à découvrir une image qui nous échappe pour mieux se retourner sur nous-même, s’exposer autant que nous exposer. À Distances fait signe, qualifie la MGI autant qu’il l’appareille et l’augmente, lui donnant une identité nouvelle.

Samuel Bianchini : www.dispotheque.org

Leave a Reply