Claude Rutault / AJ

C’est pratique d’avoir un titre – 2007

Antennes Jeunes Olympiades, Paris 13e

Dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires, soutenue par la Fondation de France, en partenariat avec la Direction de la Jeunesse et des Sports et de la Délégation à la Politique de la Ville et à l’Intégration de la Ville de Paris et l’Opac.
Médiation/production : 3CA – Mari Linnman

Impossible de trouver le fichier XML de la galerie : /wp/wp-content/photos/Rutault rea/gallery.xml
Vérifiez que les fichiers de la galerie ont été créés sur la page d'administration !

L’équipe de l’antenne Jeunes Olympiades a souhaité réfléchir avec un artiste sur le rôle et les possibilités du lieu. L’oeuvre c’est pratique d’avoir un titre est le fruit d’une négociation entre Claude Rutault et le personnel porteur de la commande. L’artiste expose aux jeunes sa méthode de travail qui favorise le processus de création au détriment de la conservation d’un résultat obtenu.

c’est pratique d’avoir un titre est une oeuvre de Claude Rutault composée de 292 toiles peintes de la même couleur que le mur sur lequel elles sont accrochées. Les toiles sont disposées dans chacune des salles de l’antenne Jeunes selon plusieurs définitions/méthodes. Le principe de l’oeuvre repose sur la possibilité offerte aux publics de l’antenne de se servir de ces toiles pour peindre. L’espace de l’antenne devient un lieu d’emprunt de toiles à peindre à l’image d’une bibliothèque. À la restitution, l’emprunteur peut exposer sa peinture pendant quelque temps à l’antenne, la toile sera ensuite repeinte de la même couleur que le mur et remise en circulation.