Ann Veronica Janssens

L’infini, le Solaire et le Céleste – 2009

Chambre mortuaire de l’hôpital Tenon, Paris 20e

Dans le cadre de l’action Nouveaux commanditaires, soutenue par la Fondation de France.

Médiation/production : 3CA – Mari Linnman

À l’occasion de la remise aux normes de la chambre mortuaire de l’hôpital Tenon, les membres du personnel ont souhaité mener une réflexion sur l’accueil au sein de ce service très sensible. L’artiste a conçu une œuvre qui porte sur la lumière, la forme, la matière et l’architecture et qui se compose de trois parties : l’Infini, le Solaire et le Céleste.

L’Infini est une forme sculpturale dont la forme arrondie et la blancheur de la matière minérale qui la compose permettent à l’œil de se balader à l’infini.

Le Solaire est représenté par un auvent à la feuille d’or, placé sur une nouvelle terrasse, qui produit une lumière diffuse dorée extraordinaire.

Enfin, le Céleste est est l’image du ciel filmé simultanément et en continu par une caméra posée sur le toit de l’hôpital et diffusée sur un écran.

« Le projet des salles de départ pour l’hôpital Tenon est né d’un désir de donner une atmosphère d’accueil, de recueillement, de grâce, de vie et de plénitude à ce lieu fortement symbolique et chargé de significations. Il s’agit également d’offrir une réhabilitation des lieux aujourd’hui fort détériorés et absents de spiritualité. Les contraintes de l’architecture et de l’accueil, comme le manque d’espace pendant les visites, la question de la séparation hommes/femmes dans certaines confessions, le souci de préserver l’intimité des familles, sont les paramètres qui ont orientés de façon décisives le projet. La lumière, l’immatérialité, le temps et l’expérience sensorielle sont à l’origine de mon travail, le contexte des salles de départ en exacerbe ces propriétés.”

Ann Veronica Janssens